AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
LE FORUM EST EN HIATUS.
Merci pour votre compréhension.

Partagez | 
 

 I think... I can understand {PV Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

âge : 22 ans
adresse : Chez les Oméga Chi Delta
je fais parti des : Oméga Chi Delta
je suis : Président de la confrérie
études : Lettres et Langues
année : 2ème
popularité : 94
réputation : 8
statut : Célibataire

inscrit le : 10/02/2011
messages : 88
célébrité : Henry Cavill
crédit : Princess
MessageSujet: I think... I can understand {PV Olivia   Lun 19 Sep - 10:50

On est pas si différent que ça...
On a aimé, on a fait des erreurs et on regrette.


  • Certes, il aura du faire toutes les boutiques de Newport News pour finir par trouver LA tenue de ce soir, mais ce fut tout de même l'occasion de passer une bonne journée entre meilleurs amis. Khloé et Evan avaient convenu depuis quelques jours déjà, de chercher ensemble leur déguisement pour le premier bal de cette année et autant dire qu'ils avaient bien rit. Par la même occasion, ils avaient enfin trouvé le temps de parler un peu de leur vie respective, ce qui ne s'était pas fait depuis un petit moment à cause de l'emploie du temps de chacun. Bref, une journée en tout point parfaite aux yeux d'Evan qui était toujours heureux de passer du temps avec sa meilleure amie et surtout quand il s'agissait de faire les cons dans les boutiques. Il faut dire que le jeune homme avait toujours un peu de mal à garder son sérieux lorsqu'il faisait du shopping, sans doute parce que ce n'était pas vraiment son passe temps favoris, mais qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour la belle Khloé?

    La porte de la salle de bain s'ouvrit sur un Evan encore un peu humide, une serviette autour de la taille. Le bal ouvrait ses portes dans une heure environ, le jeune homme se préparait donc avant d'aller chercher sa cavalière qui n'était autre que Katharina Marshall. Un choix qui allait surement en surprendre plus d'un, si ces gens ne savaient pas que ces deux-là partageaient régulièrement leurs nuits. Car il fallait l'avouer, le président des Oméga Chi et la présidente des Psi Phi n'étaient pas le couple sur lequel on aurait parié ce soir, mais Evan y avait bien réfléchit et Katharina était la seule qu'il avait trouvé pour l'accompagner, de plus, qui se refuserait une cavalière comme elle. Et puis il le savait, il y avait peu de chance pour qu'elle dise non vu qu'elle y trouverait, elle aussi son compte si elle souhaitait toujours attiser la jalousie de Samuel.
    C'est donc après avoir enfilé sa tenue pour ce soir, qu'Evan descendit les marches de la résidence en direction de celle des Psi Phi Pi. Plus d'une fois, le jeune homme s'était demandé pourquoi l'université et les organisateur de ce bal avait choisit les années 70 comme thème, car, il n'était sans doute pas le seul, mais il se sentait un peu ridicule avec ses pattes d'eph'. Le jeune homme avait opter pour la tenue de John Travolta dans la fièvre du samedi soir, un film des années 70 qu'il adorait, mais il devait l'avouer Travolta portait bien mieux le costume blanc et les pattes d'eph' que lui. Après cette réflexion qui l'obligea à se regarder dans les vitres de chaque voiture devant laquelle il passait, il franchit enfin la porte de la résidence des Psi Phi Pi où Katharina ne se fit pas attendre très longtemps...

    Les heures défilaient, tout comme les minutes qu'Evan passait au bar. Katharina avait fuit depuis un petit moment déjà, ne semblant pas apprécier l'image de Samuel et sa jolie blonde, très proches. Le beau brun s'était donc retrouvé seul, enfin pas qu'il n'y ai personne qui ne désire remplacer Katharina, mais en tout les cas, aucunes avec qui Evan ai réellement envie de passer du temps. Ses pensés sans doute trop prises par la vision qu'il avait de Chelsea et de son cavalier qui semblait la combler. Mais malgré qu'il soit heureux pour elle, il ne pouvait s'empêcher de jalouser ce type. C'est donc après de longues minutes à les regarder, eux, ainsi que les autres couples, qu'il saisit son verre de whisky et qu'il sortit de la salle pour se trouver un petit coin tranquille. Il marcha le long du bâtiment pendant un instant, jusqu'à apercevoir une jeune femme, toute seule. En se rapprochant, il reconnu la charmante Olivia Fields et hésita à avancer d'avantage. Après tout, cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient plus parler et il n'était pas sur qu'elle veuille encore lui adresser la parole. Non seulement parce qu'il était ami avec Carter, mais aussi car depuis que ces deux là n'étaient plus ensemble, Evan ne l'avait plus approché, comme-ci elle n'était plus personne. Ce qui était totalement faux à ses yeux, il n'avait jamais voulu que ça se passe ainsi, mais c'était tout de même arrivé. Il finit tout de même par reprendre sa marche, qu'il avait stoppé, en direction de la jeune femme qui ne semblait pas aller très bien.

    EVAN - « Hey... » souffla-t-il en arrivant à sa hauteur. « Je peux me joindre à toi? » demanda-t-il en désignant le muret sur lequel elle était assise.

_________________



    « Once again you're home alone
    Tears running from your eyes
    And I'm on the outside
    Knowing that you're all I want
    But I can't do anything
    I'm so helpless »
      All she knows - Bruno Mars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
je suis : une simple étudiante
études : droit
année : 2ème
popularité : 330
réputation : 37
statut : célibataire

inscrit le : 12/07/2011
messages : 288
célébrité : Minka Kelly
crédit : @Sweet Hell
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Jeu 22 Sep - 19:52

    La soirée du bal était déjà bien entamée, et le moins que l’on puisse dire est qu’Olivia attendait juste une heure raisonnable avant de s’excuser et rentrer chez elle. La soirée se passait plutôt bien dans l’ensemble, bien sûr si l’on enlevait la rencontre qu’elle avait fait dans les toilettes des dames avec Khloé, et les regards assassins qu’elle avait lançé à Tyra qui avait la chance de se trouver au bras de Carter pendant une bonne partie de la fête. Mais justement, elle n’avait pas la tête à cela. Les musiques étaient entrainantes, et invitaient toutes personnes à se déhancher sur la piste de danse, mais Olivia ne parvenait pas à faire comme si de rien n’était. Elle était malheureuse et incomprise, et pourtant elle tâchait de garder le sourire en présence de son cavalier, Julian. Il n’avait pas à la voir comme cela, et puis elle n’aimait pas montrer ses faiblesses ainsi que sa peine. Elle ne souhaitait pas qu’on la plaigne, qu’on la juge, qu’on parle d’elle tout simplement. Alors, elle avait souri, ri à deux ou trois reprises. Cela dit, en compagnie de Julian, ce n’était pas rare qu’elle se laisse aller et qu’elle pense à autre chose que sa vie sentimentale catastrophique. Quelques secondes de répit… Mais elles ne duraient généralement pas bien longtemps.

    Après avoir accepté quelques danses - elle ne pouvait juste pas venir au bal, sans dire « oui » à quelques danses avec ce jeune homme aussi charmant qu’il était gentil-, la jeune femme décida de s’éloigner un moment de la musique, des rires de chacun. Bien qu’elle se sentait un peu mieux en la présence de ses amis, elle n’avait qu’une envie : s’en aller et rester seule. Ce n’était peut-être pas la meilleure des solutions, mais elle en avait marre de chercher du regard Carter, de le voir s’amuser avec d’autres filles, alors que tout prêt un autre jeune homme faisait tout pour décrocher toute son attention. Julian était un garçon gentil qui savait l’écouter, mais quelques fois, elle se demandait s’il n’espérait pas autre chose. Après tout, c’était un homme, et toute cette gentillesse cachait cependant quelque chose auquel Olivia n’était pas prête de répondre. Et elle n’en avait simplement pas envie. Il était, avant tout, l’homme avec qui elle avait commis la plus grosse erreur de sa vie, et il faut dire qu’elle s’en voulait plus qu’elle lui en voulait, mais dès qu’elle posait son regard sur lui, elle repensait à cette fameuse nuit où tout avait changé et elle ne contrôlait pas son cœur de pleurer l’homme qu’elle aimait malgré tout. Elle s’était donc trouvée un endroit au calme. Certes, ce mur était aucunement à l’abri du vent, mais il ne faisait pas vraiment froid en cet fin d’été, et le plus important est qu’elle était loin du monde bien occupé à faire la fête.

      - EVAN - « Hey... » Une voix la fit sursauter légèrement, la tirant de ses pensées. Elle releva alors la tête vers la personne qui s‘approchait. Elle qui pensait être seule. Ce n’est pas que ça ne lui faisait pas plaisir que quelqu’un la sorte de ses pensées, elle ne s’y attendait absolument pas. Après tout, qui serait assez fou pour manquer une soirée comme celle-là ? Enfin à part elle, bien sûr… « Je peux me joindre à toi ? » Continua t-il alors qu'il désignait de sa main le mur où elle était assise.

    La jeune femme fut deux fois surprise en moins de deux secondes. Elle connaissait celui qui proposait de lui tenir compagnie un petit moment. C’était Evan, un de ses amis. Du moins à l’époque où tout était beau dans sa vie, car depuis que Carter et elle étaient séparés, elle n’avait pas eu de ses nouvelles. Elle comprenait après tout; c’était un ami proche de Carter, alors cela était normal qu’il ait pris son parti et qu’il ait donc arrêté de la voir. C’était dommage, mais ce n’était pas la seule relation amicale qui avait été brisée suite à leur rupture. Cela avait beaucoup affecté la jeune femme au début, mais elle avait fini par se faire une raison. Après tout, la vie devait continuer.

      - OLIVIA - « Bien sûr ! » Répondit-elle en affichant un petit sourire, alors qu’elle avait peur qu’il ne lui soit pas vraiment rendu. « Le mur est assez grand pour nous deux. » Elle tourna la tête, alors que son esprit se vidait de toutes les banalités qu’elle aurait pu raconter. Il n’avait peut-être pas envie de parler, s’il avait quitté tout le monde. Mais au moins, il ne serait pas à côté d’elle s’il lui en voulait toujours, car bien sûr il aurait pu s’en aller avant et elle n’aurait jamais remarqué sa présence. Mais sa venue était rassurante et lui faisait chaud au cœur. Tout n’était peut-être pas perdu entre eux…

_________________


      Never mind, I'll find someone like you.
      I wish nothing but the best for you too.
      Don't forget me, I beg.
      I'll remember you said :


"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead".

Someone like you @ADELE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
adresse : Chez les Oméga Chi Delta
je fais parti des : Oméga Chi Delta
je suis : Président de la confrérie
études : Lettres et Langues
année : 2ème
popularité : 94
réputation : 8
statut : Célibataire

inscrit le : 10/02/2011
messages : 88
célébrité : Henry Cavill
crédit : Princess
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Dim 25 Sep - 14:38

  • En tant que président d'une confrérie et surtout la numéro un du campus, Evan ne pouvait se permettre de rater le premier bal de l'année, de l'université. Bien sûr, il aurait pu prétexter être malade et rester cloîtrer à la résidence des Oméga Chi Delta, mais premièrement il ne savait pas vraiment mentir, sauf à ses parents, deuxièmement ce n'était pas son genre et troisièmement, ce bal serait une façon de plus pour s'amuser et c'est dans cette optique là qu'il partait. Enfin c'était sans penser une seconde à qui serait à cette soirée, car s'il y a bien une personne qu'il aurait aimer éviter, ou surtout une vision, c'était bien Chelsea et son cavalier. La voir, en soit, n'était pas désagréable, cela lui faisait même plaisir et il aurait tant aimé que ce soit réciproque, enfin, il pouvait comprendre qu'elle ne veuille plus entendre parler de lui... En faite, ce qui le dérangeait le plus, c'était de la voir avec un autre. Certes, tout ce qu'il voulait à présent, c'était son bonheur et il savait qu'il n'était plus en mesure de le lui donner. Mais cette image lui faisait toujours aussi mal, car indéniablement, il était encore amoureux d'elle et il savait bien que ce n'était pas en partageant son lit avec d'autres, qu'il l'oublierait tout comme ses sentiments à son égard.

    Alors qu'il était accoudé au bar, elle ne semblait pas l'avoir remarqué et c'était peut-être mieux ainsi. Son regard resta fixé sur eux et sur les autres gens de la salle, jusqu'à ce qu'il décide de se retirer afin de trouver un endroit plus tranquille et plus agréable à regarder. Il savait bien que la solitude et l'alcool ne faisait pas bon ménage et heureusement, il n'avait qu'un verre sur lui, mais à ce moment là, il n'avait envie de rien d'autre. Pourtant, quand il aperçu une jeune femme seule sur le muret qui longeait les murs de l'université, il ne réfléchit que quelques secondes, avant de la rejoindre. Peut-être bien que si ça avait été quelqu'un d'autre, Evan aurait changé de direction pour être seul, mais quand il reconnu Olivia, il se sentit presque obligé d'aller la voir.
    Les deux jeunes gens se connaissaient depuis leurs premières année et à ce moment là, on peut dire qu'ils étaient amis, même si Evan avait toujours espéré plus, malheureusement, son coeur était déjà pris et il savait très bien par qui. Jamais l'idée de trahir son ami, lui était alors venu à l'idée et encore aujourd'hui, il aurait du mal à y penser. Par contre, il n'avait aucun problème à être son ami et il espérait que ce soit réciproque.

    OLIVIA - « Bien sûr ! » Répondit-elle en affichant un petit sourire, en réponse à la question d'Evan qui jugeait bon de lui tenir compagnie. « Le mur est assez grand pour nous deux. »

    La jeune femme tourna alors la tête comme pour ne pas montrer ce qu'elle ressentait sur le moment, mais Evan s'en doutait bien. Lui aussi avait quitté le bal pour une bonne raison et si Olivia n'y était pas en train de s'amuser avec son cavalier, s'était sans doute pour la même raison. Evan avait parlé quelques minutes avec Carter, mais il avait surtout remarqué avec qui il était. Tyra n'était pas le genre de filles qu'il appréciait, elle en était même très loin, alors voir son ami avec elle le laissait un peu perplexe, mais il n'en dit rien. Il se doutait donc que la raison pour laquelle Olivia se trouvait ici, était intiment liée au jeune homme et à sa cavalière ou peut-être bien, simplement au jeune homme. Malgré tout, il se décida tout de même à poser la question, comme ça, si elle ne voulait pas lui en parler, elle lui ferait comprendre en inventant un excuse bidon et Evan ne remuerait pas le couteau dans la plaie.

    EVAN - « Merci. » lui dit-il, un petit sourire aux lèvres, en s'asseyant à ses côtés, avant de poursuivre quelques secondes plus tard. « Qu'est-ce que tu fais là? Les années 70 c'est pas ton truc? » Essaya-t-il avec une légère ironie.

_________________



    « Once again you're home alone
    Tears running from your eyes
    And I'm on the outside
    Knowing that you're all I want
    But I can't do anything
    I'm so helpless »
      All she knows - Bruno Mars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
je suis : une simple étudiante
études : droit
année : 2ème
popularité : 330
réputation : 37
statut : célibataire

inscrit le : 12/07/2011
messages : 288
célébrité : Minka Kelly
crédit : @Sweet Hell
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Mar 27 Sep - 18:42

    Alors qu’elle regardait au loin, Olivia se demanda « pourquoi maintenant ? » Elle avait été comme rayée de la vie du jeune homme en même temps que Carter lui disait de s’en aller car il ne pourrait jamais lui pardonner cette trahison. Et elle l’avait accepté, non sans souffrir de voir un de ses amis lui tourner le dos alors qu’elle avait besoin de tout le soutien possible. Aujourd’hui, elle ne lui en tenait pas rigueur. Après tout, elle n’avait pas fait le premier pas vers lui, elle n’avait pas tenté de s’expliquer. Elle avait sa part de responsabilités dans cette histoire. Elle avait d’autres choses en tête à l’époque et elle avait comme compris le message sans vraiment avoir eu la chance de lui adresser la parole. Son ex-petit ami, alias Carter, avait bon nombre d’amis sur le campus, et elle avait perdu contact avec une bonne partie d’entre eux par la suite. C’étaient des amis de Carter, et elle s’était attachée à certains, rendant alors leur rupture encore plus amère à son goût et la laissant encore plus seule qu’elle aurait dû l’être probablement. Alors c’est tout naturellement qu’elle se demandait ce qu’il l’avait poussé à venir ce soir, près d’elle, ce qui l’avait poussé à la rejoindre. Enfin, elle aurait probablement l’occasion de lui poser la question.

      - EVAN - « Merci. » lui dit-il, un petit sourire aux lèvres, en s'asseyant à ses côtés, avant de poursuivre quelques secondes plus tard. « Qu'est-ce que tu fais là ? Les années 70 c'est pas ton truc ? » Essaya-t-il avec une légère ironie.

    Et voilà, première question qui eut pour effet de la bloquer immédiatement. Ce qu’elle faisait là ? Oui après tout, pourquoi n’était-elle pas en train de s’amuser ? Elle avait beaucoup souffert ces derniers mois et elle méritait amplement une soirée entière à décompresser, à rire, et à s’amuser. Mais elle n’y parvenait absolument pas. C’était comme si elle ne se sentait pas à sa place, parmi tous ces gens. Son regard se posait sans cesse sur Carter, bien malgré elle, et elle ne pouvait que constater que lui semblait passer un bon moment, ce qui la rendait folle. Il était loin le jour où elle vivrait sereinement en arrêtant de penser à son ex-petit ami qui tournait la page. Du moins, elle n’en voyait pas le bout du tunnel, et cela lui minait atrocement le moral, alors que répondre à cette question, hein ? Si elle disait tout cela, il ne ferait aucun doute qu’il partirait en courant.

      - OLIVIA - « Tu sais, je pourrais te poser exactement la même question ?! » Dit-elle alors qu’elle relevait la tête vers le jeune homme, un petit sourire supérieur inscrit sur ses lèvres. C’était une manière comme une autre de détourner gentiment la question, seulement elle avait l’intime conviction qu’il ne répondrait à aucune de ses questions si elle ne daignait pas répondre, alors elle poursuivit en affichant une petit moue sur son visage : « En fait, j’avais juste besoin de prendre l’air. Et puis, j’évite quelqu’un… »

    Ce qui en soit était tout à fait vrai. Sauf que ce n’était pas qu’une personne mais plusieurs. Il y avait avant tout, Julian, avec qui elle désirait prendre un peu ses distances pour ce soir, puis Carter et Tyra, la blonde à son bras qui s’en vantait rien qu’en balayant la salle de son regard fier et provocateur, et certainement Khloé… Même si elle ne savait pas bien pourquoi elle n’était pas venue au bal avec Carter, elle savait bien qu’il se passait quelque chose de fort entre eux, quelque chose qui pouvait absolument rivaliser avec ce qu’ils avaient vécu. Et ils ne devaient pas être les seuls sur sa liste noire mais c’était les principaux.

      - OLIVIA - « Et toi ? Comment se fait-il que tu ne sois pas en compagnie d’une jolie pom-pom girl ? » Demanda-t-elle en le regardant avec une certaine malice et en affichant un sourire taquin. Elle ne savait pas bien où il en était dans sa vie amoureuse, ni même s’il en avait une, mais pour l’avoir côtoyé à plusieurs reprises, elle s’imaginait qu’il n’était probablement pas venu tout seul ce soir.

_________________


      Never mind, I'll find someone like you.
      I wish nothing but the best for you too.
      Don't forget me, I beg.
      I'll remember you said :


"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead".

Someone like you @ADELE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
adresse : Chez les Oméga Chi Delta
je fais parti des : Oméga Chi Delta
je suis : Président de la confrérie
études : Lettres et Langues
année : 2ème
popularité : 94
réputation : 8
statut : Célibataire

inscrit le : 10/02/2011
messages : 88
célébrité : Henry Cavill
crédit : Princess
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Mer 28 Sep - 21:45

  • La rupture d'un couple, ce n'est pas seulement la séparation de deux personnes qui s'aiment et la fin de leur amour, car bien souvent, cela sonne aussi la fin de belles amitiés. Comme celle d'Olivia et Evan par exemple. Le jeune homme se souviendra toujours de leur rencontre, ainsi que chaque instant qu'il avait passé avec la demoiselle. Alors qu'Evan et Carter avaient rendez-vous après l'entrainement de ce dernier, Evan s'était installé dans les gradins et il n'avait put s'empêcher de remarquer Olivia. A ce moment, il ne savait pas encore ce qu'il se passait entre les deux et puis, au fil du temps, il ne put que constater. Jusqu'à la fin, les deux amoureux avaient nié, mais Evan était loin d'être dupe. C'est au fil de cette relation caché, qu'Evan et Olivia se lièrent d'amitié, ils s'entendaient à merveille, se voyaient souvent et parfois il arrivait que le jeune homme profite de cette amitié pour passer un peu de temps avec la jolie brune. Car au fond de lui, il n'y a pas un instant où il n'aurait pas voulu être à la place de Carter, sauf bien sûr lorsqu'il était avec Chelsea, mais il se cachait bien de le faire savoir et surtout, il en avait honte. Quel ami était-il pour craquer sur la petite-amie de l'un de ses plus proches amis? Enfin, tout ça pour en venir au faite, qu'avec la rupture des deux zigotos, Evan et Olivia s'étaient éloignés du jour au lendemain. Comme-ci cela était normal. Comme-ci la rupture du couple, était obligatoirement aussi celle des amitiés qui y étaient intiment liées. Et Evan n'avait pas vécu ça, seulement avec Olivia, il avait aussi perdu quelques amis à la suite de sa rupture avec Chelsea et avait bien faillit perdre celle de Khloé, la meilleure amie de Chelsea, mais aussi la sienne. Heureusement, ils avaient fait en sorte que cela n'arrive pas, malgré tout. Mais en y repensant bien, cet automatisme que l'homme avait de choisir qui ferait encore partie de sa vie après ça, était totalement stupide et en voyant Olivia, c'est ce à quoi pensait Evan. Il s'était sentit obligé de choisir entre Carter et elle, alors qu'il pouvait très bien continuer à les voir tous les deux. Certes, certaines choses changent et ça aurait surement été différent, mais toujours bien mieux que de perdre un ami.

    Alors qu'il s'asseyait à côté de la jeune femme, c'était comme-ci rien n'avait changé, comme-ci ils ne s'étaient jamais perdus de vu, qu'ils en venaient simplement à parler lors d'une soirée.

    OLIVIA - « Tu sais, je pourrais te poser exactement la même question ?! » Dit-elle alors qu’elle relevait la tête vers le jeune homme, un petit sourire supérieur inscrit sur ses lèvres. Evan compris bien vite que le sujet était sensible, même s'il s'en doutait déjà. Mais cela ne faisait que confirmer ses suppositions. « En fait, j’avais juste besoin de prendre l’air. Et puis, j’évite quelqu’un… » Reprit-elle, une légère moue sur le visage.

    Evan ne répondit rien, il se contenta de baisser la tête. Il pouvait s'imaginer ce que cette rupture avait coûté à Olivia et ce qu'elle avait du endurer et à ce moment-là, il s'en voulait de ne pas avoir été là pour elle quand elle en avait le plus besoin. Il était sans doute bien placé pour comprendre. Il fit donc planer un long silence, jusqu'à ce qu'Olivia reprenne gentiment la parole.

    OLIVIA - « Et toi ? Comment se fait-il que tu ne sois pas en compagnie d’une jolie pom-pom girl ? » Demanda-t-elle en le regardant avec une certaine malice et en affichant un sourire taquin.

    Un sourire amusé se dessina sur les lèvres d'Evan qui tourna la tête vers elle, alors qu'il dressait la liste des pompom girls de l'université dans sa tête, parmi elles, il y avait son ex, Chelsea, sa soeur Caitlyn, l'une de ses meilleures amies, une fille qu'il ne pouvait pas encadrer et sa cavalière qui était amoureuse du type qu'il détestait le plus sur ce campus. Alors cette question était un peu ironique pour lui...

    EVAN - « Je crois que les pompom girl ne sont pas vraiment faites pour moi. » Lui dit-il le sourire aux lèvres, avant de poursuivre. « En faite, je suis un peu dans la même situation que toi... Quoi que, je n'ai pas besoin d'éviter les gens moi... » Evan faisait allusion au fait que Katharina l'ai quitté, après avoir vu Sam et Jane ensemble, mais aussi et surtout car Chelsea ne lui avait pas adressé un seul regard, à croire qu'elle ne l'aurait même pas vu s'il avait été planté face à elle. « Je ne sais pas si ça te réconfortera... Mais tu vaux bien mieux que l'autre grande blonde. Et pour info, ils ne sont qu'amis... Enfin, y a mieux, mais bon, j'ai toujours été plus fort que Carter pour choisir mes amis. » Dit-il entre l'envie de réconforter un peu Olivia et celle de lui redonner le sourire avec un peu d'ironie.

_________________



    « Once again you're home alone
    Tears running from your eyes
    And I'm on the outside
    Knowing that you're all I want
    But I can't do anything
    I'm so helpless »
      All she knows - Bruno Mars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
je suis : une simple étudiante
études : droit
année : 2ème
popularité : 330
réputation : 37
statut : célibataire

inscrit le : 12/07/2011
messages : 288
célébrité : Minka Kelly
crédit : @Sweet Hell
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Ven 30 Sep - 20:33

    Cela paraissait si simple. Ils étaient assis l’un à côté de l’autre, et alors que tout le monde s’amusait dans la salle non loin, Olivia se sentait comme à sa place. Elle ne se sentait pas obligée de faire la conversation, ni de mentir aux questions qu’il lui posait et qu’il allait sûrement lui poser. Elle savait qu’elle pouvait être elle-même… Cela venait peut-être du fait qu’elle n’avait plus rien à perdre. Pas qu’elle considérait leur amitié comme morte, après tout, elle ne savait pas vraiment si les choses pouvaient encore évoluer positivement pour eux deux, mais disons qu’elle essayait de ne pas en attendre trop. La vie pouvait se montrer cruelle et décevante. Elle l’était en ce moment, alors comme une réelle défaitiste, elle restait elle-même et ne se faisait pas trop de faux espoirs. Il venait lui parler ce soir, mais demain ? Après-demain et les jours qui vont suivre ? Tout pourrait redevenir comme les cinq derniers mois, et elle redeviendrait une inconnue pour le jeune homme. Elle répondit alors aussi sincèrement que possible, en essayant en même temps de ne pas s’apitoyer sur elle-même, car ce qu’elle ne souhaitait surtout pas, c’était qu’il ne reste auprès d’elle que par pitié. Elle lui demanda ensuite pourquoi lui n’était pas en train de s’amuser. Bien sûr elle ne le demanda pas ainsi, mais c’était sous-entendu. Elle savait fort bien qu’en tant que capitaine de la maison des Omega Chi, et charmant garçon, il faut bien l’avouer , il devait y avoir pas mal de monde se bousculant au portillon.

      - EVAN - « Je crois que les pom-pom girls ne sont pas vraiment faites pour moi. » Lui dit-il le sourire aux lèvres, avant de poursuivre. « En faite, je suis un peu dans la même situation que toi... Quoique, je n'ai pas besoin d'éviter les gens moi... »

    La jeune étudiante fut quelque peu surprise par sa réponse. Qu’insinuait-il par là ? Elle se rendait finalement compte qu’elle ne le connaissait pas, qu’elle avait aussi manqué des mois entiers de sa vie. Mais il paraissait changé… Comme plus triste, pas au point d’être déprimé mais elle n’était pas dans sa tête, alors qui sait ? Il pouvait très bien être une épave à l’intérieur et toujours afficher un sourire, histoire de protéger les apparences. Elle habilla alors son visage d'une moue inquiète qu'elle connaissait bien.

      - OLIVIA - « Pourquoi est-ce que tu dis ça ? » Demanda-t-elle, sa curiosité étant probablement touché par ses mots et le ton qu’il avait employé. Elle avait beau ne pas lui avoir parlé pendant longtemps, elle ne l’avait pas oublié et s’il avait besoin de parler, elle était là. S’il préférait se taire et changer de sujet, elle ne lui en tiendrait pas rigueur… La balle était dans son camp.

      - EVAN - « Je ne sais pas si ça te réconfortera... Mais tu vaux bien mieux que l'autre grande blonde. Et pour info, ils ne sont qu'amis... Enfin, y a mieux, mais bon, j'ai toujours été plus fort que Carter pour choisir mes amis. »

    Lorsqu’il continua sur des paroles qui lui firent réellement chaud au coeur, elle baissa la tête, gênée. Parce qu’il avait simplement lu en elle comme un livre ouvert… C’était déstabilisant, même si c’était peut-être évident pour tout le monde, elle n’aimait pas vraiment ce sentiment, comme si elle ne pouvait pas cacher ce qui lui faisait le plus de mal. C’était vrai, elle avait encore Carter dans la tête et dans la peau, et le voir avec une autre était dur… De plus il n’avait pas choisi n’importe quelle fille, mais une des filles avec qui il s’était consolé après leur rupture. Elle ne savait pas si c’était une vengeance personnelle. Ce n’était pas son genre, elle le savait, mais Dieu que ça pouvait faire mal, même si le fait qu'ils soient ensemble au bal n'avait sûrement rien à voir avec elle. Et puis, il faut dire que pendant leur dernière conversation, elle n’avait pas été très tendre, alors elle méritait peut-être cette vision de lui et Tyra.

      - OLIVIA - « Pas vraiment, mais c’est gentil… » Dit-elle, par rapport à sa première phrase. Même si elle était touchée par son attention, ce n’était pas comme s'il allait faire taire ce sentiment horrible en quelques mots, mais elle releva la tête pour qu‘il comprenne qu‘elle était sincère et reconnaissante. Et sa dernière phrase eut pour effet de déclencher un rire chez elle, même s’il ne parvenait pas à sortir totalement. « Je ne danse pas comme ça avec mes amis moi. Oh et puis, je m’en moque après tout, il fait ce qu’il veut… Enfin, je devrais m’en moquer ! » Fut-elle obligée d'ajouter en rebaissant la tête.

_________________


      Never mind, I'll find someone like you.
      I wish nothing but the best for you too.
      Don't forget me, I beg.
      I'll remember you said :


"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead".

Someone like you @ADELE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
adresse : Chez les Oméga Chi Delta
je fais parti des : Oméga Chi Delta
je suis : Président de la confrérie
études : Lettres et Langues
année : 2ème
popularité : 94
réputation : 8
statut : Célibataire

inscrit le : 10/02/2011
messages : 88
célébrité : Henry Cavill
crédit : Princess
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Lun 3 Oct - 11:13

  • Cela faisait maintenant plusieurs mois que Chelsea et Evan avaient rompu et cela faisait aussi plusieurs mois qu'elle hantait les pensés du jeune homme... La haine que vous éprouvez à l'égard de quelqu'un, vous pousse parfois à faire des choses dont vous ne vous seriez jamais imaginez être capable. Comme par exemple, vous servir de la meilleure amie de votre pire ennemi, pour faire payer à celui-ci... Au départ, ce n'est qu'un jeu, vous vous dites que ça va être amusant et puis ensuite, vous vous rendez compte que les règles de ce jeu sont bien plus compliqué que ce que vous aviez imaginé. Et à ce moment là, vous comprenez qu'on ne joue pas avec les sentiments, que c'est eux qui vous prennent par surprise. A force de jouer, Evan avait finit par s'en rendre compte à son plus grand malheur. Et aujourd'hui, comme depuis des mois, il s'en voulait et aller savoir s'il se le pardonnerait un jour...
    Ce soir encore, Chelsea occupait toute les pensés d'Evan, du moins, jusqu'à ce qu'il quitte enfin la salle des fêtes pour prendre l'air. La voir heureuse était ce qu'il désirait le plus au monde, mais c'était aussi ce qui le faisait souffrir. Il aurait tellement aimé être à la place de ce type, comme il l'avait été pendant un temps, qu'il en venait à se faire du mal, alors que ses souhaits avaient été exaucés. Mais il fut bien vite sorti de ses pensés, par la jeune femme à côté de lui...

    OLIVIA - « Pourquoi est-ce que tu dis ça ? » Demanda-t-elle.

    Le jeune homme lui sourit. Elle était bien placé pour le comprendre, elle aussi avait fait du mal à celui qu'elle aimait et elle aussi s'en voulait. Tout comme Evan, elle pensait encore à lui et avait du mal à supporter son bonheur aux côtés d'une autre, dans un sens. Mais pourtant, il préférait ne rien dire, donnant comme simple excuse:

    EVAN - « C'est une longue histoire. » Certes, c'était une longue histoire, mais ils semblaient avoir le temps.

    Evan et Olivia ressentait la même chose à cet instant, peut-être à un degré différent, mais tous les deux avaient besoin de se changer les idées et surtout de se soutenir l'un et l'autre. Alors le jeune homme fit de son mieux pour essayer de la réconforter... De simples mots ne pouvaient peut-être pas effacé ce qu'ils avaient vécu, mais au moins, il avait réussi à obtenir un léger petit rire. C'était déjà mieux que rien.

    OLIVIA - « Pas vraiment, mais c’est gentil… » Dit-elle, par rapport à sa première phrase. Elle releva la tête pour qu‘il comprenne qu‘elle était sincère et reconnaissante. Et sa dernière phrase eut pour effet de déclencher un rire chez elle, même s’il ne parvenait pas à sortir totalement. « Je ne danse pas comme ça avec mes amis moi. Oh et puis, je m’en moque après tout, il fait ce qu’il veut… Enfin, je devrais m’en moquer ! » Fut-elle obligée d'ajouter en rebaissant la tête. Evan laissa planer le silence un instant, regardant la jeune femme... Ce qui l'avait immédiatement séduit chez elle, c'était son sourire, avant que tout le reste ne vienne s'ajouter à la liste de ce qu'il aimait chez elle. Alors, la voir comme ça, lui faisait encore un peu plus de mal.

    EVAN - « L'histoire, c'est que... J'ai aimé une fille, je l'aime toujours même, mais comme j'aurais du m'y attendre, elle n'a même pas daigné m'accorder un regard ce soir. » Evan baissa la tête avant de poursuivre. « Je devrais être heureux qu'elle ai retrouvé la joie de vivre, mais comme toi, la voir avec un autre me fait plus de mal qu'autre chose. Alors crois moi, je sais ce que tu ressens en ce moment. » Evan adressa un regard complice à Olivia, avant d'ajouter... « Enfin... Il faut voir les choses en face, on leur a fait du mal, peut-être qu'on mérite ce qui nous arrive à présent. » Le jeune homme se leva pour faire face à Olivia. « Tu veux rester là... Où tu me suis? » Evan était incapable de passer une minute de plus sur ce muret à se morfondre et surtout à voir la belle en faire de même. S'ils voulaient vraiment se changer les idées, ce n'était pas ici qu'ils le feraient. Bien sûr, cela voulait dire, abandonner son cavalier, ce qui n'était plus un problème pour Evan...

_________________



    « Once again you're home alone
    Tears running from your eyes
    And I'm on the outside
    Knowing that you're all I want
    But I can't do anything
    I'm so helpless »
      All she knows - Bruno Mars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
je suis : une simple étudiante
études : droit
année : 2ème
popularité : 330
réputation : 37
statut : célibataire

inscrit le : 12/07/2011
messages : 288
célébrité : Minka Kelly
crédit : @Sweet Hell
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Mar 4 Oct - 18:20

    Quand vous rencontrez Evan pour la première fois, vous vous imaginez un tas de choses à son sujet, mais s’il y a bien une chose qui ne vous vient pas en tête, c’est qu’il pourrait être cet homme sensible, au cœur tourmenté, l’homme qu’Olivia avait à côté d’elle en ce moment. Il lui montrait, ce soir, une facette qu’elle ne connaissait pas, qu’elle n’imaginait même pas qu’elle faisait partie de lui. Elle l’avait toujours considéré comme ce grand sportif, ayant toujours le sourire, le mot pour faire rire, qui s’amusait à se rapprocher d’elle pour voir si Carter allait finir par dire quelque chose… C’était drôle, mais ça ne voulait rien dire. Il était Evan, un super pote. Aujourd’hui, elle espérait croire qu’il le resterait, et elle en apprenait un peu plus sur lui, ce qui n’était pas déplaisant. Ce n’était pas de la curiosité mal placée, elle se sentait juste concernée, voir inquiète parce qu’il ne semblait du tout dans son assiette. Ils n’avaient peut-être pas les mêmes blessures, mais ils se retrouvaient bien les deux seuls dehors. La jeune femme voulait donc savoir ce qui l’avait poussé à s’éloigner de la fête, quoique ce soit, elle pouvait comprendre, même si trouver des mots pour panser des plaies ne serait pas évident, car après tout il n’y avait pas de mot magique pour que tout aille mieux dans ces moments-là.

      - EVAN - « C'est une longue histoire. »

    Que répondre face à cela ? Elle avait toujours le temps pour écouter les histoires d’un ami. Elle était comme cela, elle savait écouter, et avec Evan elle avait gardé de très bons souvenirs, et elle n’aimait pas le voir ainsi. Mais elle ne voulait pas le forcer, après tout, elle n’était pas de celles à pousser les gens à se confier s’ils n’en avaient pas envie, ou s’ils préféraient juste oublier ce qui les blessait. Le jeune homme devait savoir que s’il en avait envie, et s’il trouvait le besoin de se confier ce soir ou un autre jour, elle serait là… Alors elle le regarda, en essayant d’établir cette connexion avec lui rien qu’avec un regard, et un petit sourire, de façon à ce qu’il comprenne, sans un mot.

      - EVAN - « L'histoire, c'est que... J'ai aimé une fille, je l'aime toujours même, mais comme j'aurais du m'y attendre, elle n'a même pas daigné m'accorder un regard ce soir. » Evan baissa la tête avant de poursuivre. « Je devrais être heureux qu'elle ai retrouvé la joie de vivre, mais comme toi, la voir avec un autre me fait plus de mal qu'autre chose. Alors crois moi, je sais ce que tu ressens en ce moment. » Evan adressa un regard complice à Olivia, avant d'ajouter... « Enfin... Il faut voir les choses en face, on leur a fait du mal, peut-être qu'on mérite ce qui nous arrive à présent. »

    Olivia n’avait pas loupé un seul mot de ce qu’il lui avait dit. C’était étrange, mais quelque part rassurant, de se retrouver dans ce qu’il disait. Cette fille dont il parlait était son Carter. Elle aussi ne supportait pas de le voir avec d’autres filles, même en toute amitié, et elle aussi se demandait si elle ne méritait tout simplement pas la souffrance suite à ses actes. Tout ce qu’il venait de dire reflétait ce qu’elle pensait, et elle ne voyait pas ce qu’elle pouvait dire. Parce que d'un certain point de vue, les conseils qu'elle pourrait lui donner seraient aussi à prendre en compte pour sa propre histoire. Alors si elle ne les utilisait pas pour elle même, ce serait simplement hypocrite de lui dire telle ou telle chose, quand elle-même n'y croyait pas vraiment. Elle le regardait alors qu’il se levait avant d’ajouter :

      - EVAN - « Tu veux rester là... Ou tu me suis ? »

      - OLIVIA - « Et manquer cette super fête ?! » Dit-elle sur le ton de l’humour avant de se lever, en prenant soin d’ajuster sa jupe. Elle n’avait aucune d’idée de l’endroit où il voulait aller, mais rien ne pourrait être pire que cette salle des fêtes. Trop de mauvais souvenirs qui ne cessaient de la submerger dès qu’elle était entourée de tout ce monde, et elle voulait juste s’en aller. Evan lui offrait la parfaite excuse de filer, et ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait refuser à l’heure actuelle. « Allons-nous en… » Dit-elle, en ayant retrouver le sourire sur le moment. Elle passa à côté du jeune homme en prenant soin de lui filer un coup d’épaule amical afin de le pousser légèrement, pour qu’il se retourne et la suive… parce qu’elle filait déjà vers une soirée qui ne pouvait que s’améliorer.

_________________


      Never mind, I'll find someone like you.
      I wish nothing but the best for you too.
      Don't forget me, I beg.
      I'll remember you said :


"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead".

Someone like you @ADELE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
adresse : Chez les Oméga Chi Delta
je fais parti des : Oméga Chi Delta
je suis : Président de la confrérie
études : Lettres et Langues
année : 2ème
popularité : 94
réputation : 8
statut : Célibataire

inscrit le : 10/02/2011
messages : 88
célébrité : Henry Cavill
crédit : Princess
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Jeu 27 Oct - 22:12

  • Quand on est président ou même un simple membre d'une confrérie, on apprend à refléter l'image de celle-ci. Pour certain, la tâche est plus facile que pour d'autres, prenons pour exemple les Kappa Tau, qui n'ont pas vraiment d'efforts à fournir pour se montrer à l'image de leur fraternité. Ce qui n'est pas le cas des Oméga Chi, certes des jeunes hommes respectables à la base, tous issus de familles tout aussi respectables, mais parfois, il est difficile de rester sur le droit chemin quand on a qu'une envie, partir en vrille... Evan étant l'un des membres de cette fraternité qui jusqu'à maintenant n'a su être détrôné de sa place de numéro un du campus, sait exactement ce que c'est et ce que l'on ressent. Derrière ce type, toujours souriant, drôle, charmeur, attentionné et surtout populaire, se cache un jeune homme obligé de mentir à son père sur ses réelles motivations pour son avenir, un jeune homme toujours brisé par sa dernière histoire d'amour et un jeune homme qui craint sans cesse pour sa soeur insouciante. Mais malgré la tristesse, la peur et tout autre sentiment qui pourrait détruire n'importe qui, Evan garde le sourire... Par obligation. Sauf ce soir.

    Après tout, Olivia est dans la même position que lui et Evan cherche à retrouver son amitié qu'il espère ne pas avoir perdu, alors c'est sans doute l'instant ou jamais pour se confier. Cette histoire avec Chelsea, Evan n'en parle jamais... Obligé de sourire à tout moment, parfois il vaut mieux mettre certaines de nos histoires de côté. Mais face à Olivia, il savait qu'il pouvait être lui même, qu'il pouvait arrêter de sourire un instant pour être totalement honnête. Il n'avait aucun mal à lui parler, même s'il gardait quelques détails pour lui.
    Cependant, ce n'est pas pour autant qu'Evan s'apitoierait sur son sort et celui d'Olivia plus longtemps. Le Evan qu'on voyait tous les jours sur le campus, n'était pas une totale création des Oméga Chi, car c'est bien connu, Evan ne fait pas toujours ce qu'on lui dit et il refuse d'être diriger par qui que ce soit. C'est donc le sourire à nouveau dessiné sur les lèvres, que le jeune homme se leva afin de faire face à Olivia.

    OLIVIA - « Et manquer cette super fête ?! » Dit-elle sur le ton de l’humour avant de se lever, en prenant soin d’ajuster sa jupe. Répondant ainsi à la proposition d'Evan, d'aller ailleurs. « Allons-nous en… » Dit-elle, en ayant retrouver le sourire sur le moment. Elle passa à côté du jeune homme en prenant soin de lui filer un coup d’épaule amical afin de le pousser légèrement, pour qu’il se retourne et la suive, ce qu'il fit, un sourire amusé aux lèvres.

    EVAN - « Au faite... Tu es splendide ce soir. » Lâcha-t-il en milieu de chemin, alors qu'ils se dirigeaient tous les deux au Rusty's bar. « Mais je pense que ton cavalier te l'a déjà dit. » Dit-il en la regardant, lui ouvrant la porte du bar, presque désert, tout le monde se trouvant au bal en ce moment. « D'ailleurs, j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop de lui avoir volé sa cavalière... » A vrai dire, ça ne le préoccupait pas plus que ça, même pas du tout. Où était le jeune homme en question, quand Olivia se trouvait sur ce muret? En tout cas pas à ses côtés.

    Evan et Olivia s'installèrent à une table dans un coin du bar, non loin d'une table de billard. Un serveur vint prendre leur commande avant de la leur servir après quelques minutes.

_________________



    « Once again you're home alone
    Tears running from your eyes
    And I'm on the outside
    Knowing that you're all I want
    But I can't do anything
    I'm so helpless »
      All she knows - Bruno Mars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 22 ans
je suis : une simple étudiante
études : droit
année : 2ème
popularité : 330
réputation : 37
statut : célibataire

inscrit le : 12/07/2011
messages : 288
célébrité : Minka Kelly
crédit : @Sweet Hell
MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   Mar 1 Nov - 22:16

    Une chose était sûre. Jamais elle n’avait imaginé qu’elle quitterait la bal en compagnie d’Evan ce soir quand elle se préparait pour ce grand évènement. Elle avait plutôt pensé qu’elle finirait seule dans sa chambre en train de se repasser en tête toutes les jolies filles qu’aurait invitées Carter à danser. Toutes sauf elle… Ca avait été stupide de sa part d’avoir espéré qu’il lui proposerait une danse, mais elle n’y pouvait rien. Elle aurait voulu se blottir dans ses bras, même l’espace de trois minutes, et elle continuait à rêver telle une grande enfant. C’était naïf et il y avait plus de chances pour qu’elle se retrouve déçue au final mais elle était ainsi. Et elle n’avait pas encore perdu tout espoir. Le retrouver après tout ce qui avait été dit était impensable, inenvisageable mais la jeune femme ne contrôlait rien. Même si une petite voix dans sa tête lui disait de tourner la page, elle la faisait taire. Peut-être qu’elle n’était simplement pas prête, parce qu’elle l’avait aimé plus que de mesure, qu’elle avait envisagé un bel avenir rien qu’à eux, qu’elle aurait aimé tout lui donner. Et c’était juste douloureux et encore bien difficile après cinq mois de séparation de tirer un trait sur un bonheur qu’elle pensait éternel. Enfin ce n’était pas ce soir que son rêve deviendrait réalité, et malheureusement elle avait les pieds bien ancrés dans le réel. Elle devait prendre une décision : rester seule encore à pleurer quelques larmes ou dire stop au moins pour une soirée ? La décision ne fut pas un tourment, elle fut rapidement prise lorsqu’elle croisa le regard encourageant du beau brun. Ils marchèrent l’un à côté de l’autre, sans demander où ils désiraient aller. Après tout, leurs pas les menaient naturellement vers le Rusty’s Bar, lieu incontournable pour les étudiants de la CNU.

      - EVAN - « Au fait... Tu es splendide ce soir. » Lâcha-t-il en milieu de chemin, ce qui eut pour effet de la faire légèrement rougir. Elle jeta un coup d’œil à sa tenue qui ne lui correspondait pas vraiment, mais elle fut tout de même touchée. Après tout, les compliments partaient toujours d’une bonne intention. « Mais je pense que ton cavalier te l'a déjà dit. » Dit-il en la regardant, lui ouvrant la porte du bar. « D'ailleurs, j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop de lui avoir volé sa cavalière... »

    Olivia entra dans le bar qui avait perdu une très grand partie de sa clientèle habituelle, ce qui lui enlevait quelque part un peu de son charme, mais elle savait que ce serait déjà mieux que la salle de bal, et surtout s’ils comptaient discuter comme au bon vieux temps. Elle se tourna vers Evan pour répondre à son compliment et à ses remarques qui, soit dit-en passant, la firent légèrement rire intérieurement.

      - OLIVIA - « Merci, t’es pas mal non plus ce soir, Tony. » Dit-elle le sourire taquin, en faisant allusion à son costume qui lui allait à merveille. « Oh t’en fais pas pour ça. J’étais venue avec un ami… alors ça m’étonnerait qu’il t’en veuille beaucoup, je me demande même s’il s’est rendu compte que j’étais partie ! »

    Ils partirent s’installer à une table, avant de commander les boissons. Elle avait néanmoins une pensée pour Julian, car elle n’était pas vraiment certaine qu’il n’est pas remarqué son absence. Enfin ce serait quelque peu vexant si c’était effectivement le cas, mais elle en doutait. Elle aurait peut-être dû le prévenir. A moins qu’il s’en fiche et qu’il passe en fin de compte une super soirée. C’était un Kappa Tau, après tout, il aura probablement trouvé une ou plusieurs jolies filles à draguer pour égayer sa soirée. C’était logique, non ? Et puis finalement, c’était le cadet de ses soucis, et elle comptait bien mettre tout cela de côté pour un petit moment. Elle ne voulait pas gâcher leur soirée de retrouvailles en s’apitoyant sur son sort.

      - OLIVIA - « Alors quoi de neuf ? Tu sais, ça fait genre une éternité qu’on s’est pas parlé… T’as fais quoi de tes vacances ? » Demanda-t-elle en essayant de rester positive, rattraper le temps perdu également, alors qu'on apportait leur commande.

_________________


      Never mind, I'll find someone like you.
      I wish nothing but the best for you too.
      Don't forget me, I beg.
      I'll remember you said :


"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead".

Someone like you @ADELE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I think... I can understand {PV Olivia   

Revenir en haut Aller en bas
 

I think... I can understand {PV Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRΣΣK Life :: Christopher Newport University :: BÂTIMENTS :: salle des fêtes :: les seventies ☮-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit